Une image d’Épinal colle trop souvent au violon

Celle qui le donne à voir comme un instrument bourgeois, réservé à la musique classique, aux habitués de perruques baroques et aux cuistres déambulant dans les couloirs des opéras.

Ce cliché si restrictif tend malheureusement trop souvent à résumer l'univers de cet instrument, si bien qu'on en oublie parfois que le violon est avant tout un instrument populaire, un instrument de rue, et un instrument de fête.

Car le violon, c'est aussi cet instrument facile à transporter pour qui veut récupérer une mélodie partout où il passe, son instrument sous le bras.

Loin de se cantonner à la musique « savante » du monde occidental (mais y aurait-il vraiment une musique « ignorante » ?), le violon chante au sein de mille et une cultures. Il est même tellement omniprésent à travers le monde, qu'il nous rappelle qu'il n'est l'instrument que d'une seule culture : celle de l'universelle humanité.

C'est cette richesse du violon que je voudrais présenter à travers Un violon sans frontière : du « fiddle » irlandais aux confins des Indes, des Amériques au monde arabe, en passant par les Antilles, Vivaldi et les mélodies tziganes, il existe tout un « monde du violon » à rencontrer.

Je vous invite à venir découvrir avec moi diverses facettes de cet instrument, en m'autorisant à esquisser devant vous ce petit panorama du violon à travers le monde.

J'espère avoir rendez-vous avec vous, car il est peu de choses aussi grisantes que de transcender les frontières, et c'est à cela que le violon nous convie.

Durée de la prestation : à peu près 1 heure.

Tarif : 200 € (+ frais de déplacements, depuis Colmar jusqu’au lieu de la prestation)
(toutes les œuvres interprétées font partie du domaine public et l'employeur n'a donc rien à verser à la SACEM)
Il est à noter que pour les propriétaires de cafés, hôtels ou restaurants de moins de 200 places, il existe dans certaines régions (dont l'Alsace) un dispositif « Cafés cultures » qui permet d'abaisser la note de l'employeur à 120 € (n'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus)

**

Remarque à destination des professeurs, éducateurs ou animateurs : ayant travaillé au sein de l'Éducation Nationale, j'ai l'habitude d'adopter une perspective pédagogique. N'hésitez pas à me contacter si vous désirez mener un travail spécifique sur le violon et / ou l'histoire des arts avec les enfants ou adolescents dont vous avez la charge.
J'ai notamment créé ce quiz, qui peut être complété par élèves pendant le concert (mes interventions orales entre les morceaux permettant de trouver les bonnes réponses).

 

 

Presse :